Prix indicatifs d’un traitement contre l’humidité

Une maison saine possède un taux d’humidité situé entre 40 et 60%. Au-delà, les problèmes d’humidité affluent : effritement des revêtements muraux, remontées capillaires et salpêtre, moisissures, odeurs désagréables, condensationTraiter les problèmes d’humidité rapidement et à leur source est indispensable pour éviter des dégâts trop importants. Alors quel coût pour ces travaux ?

Les problèmes d’humidité ont l’art de s’installer insidieusement dans vos habitations. Quelques tâches par-ci, un peu de condensation par-là. Les symptômes se manifestent progressivement, grignotant toujours un peu plus de terrain. Si bien qu’on est plutôt tentés de les dissimuler plutôt que de prendre le problème à bras de corps. Au final, un coup de pinceau et c’est réglé, non ? Pas si vite Picasso, camoufler ne veut pas dire traiter.

Des techniques de traitement de l’humidité aux coûts variés

Soyons honnête, traiter les problèmes d’humidité à leur origine pèsera plus sur votre budget qu’un sceau de peinture et une bonne journée d’aération. Mais agir rapidement et frapper à la source vous épargnera bien des tracas. Outre les dégâts matériels causés à votre cocon, l’humidité fragilise votre habitation, diminue sa valeur et fait gonfler votre facture d’énergie. Elle peut également impacter votre santé : asthme, bronchites, allergies… Un package dont on se passe volontiers.

Pour en venir à bout, pas de technique unique. Selon la nature et l’origine du problème, les solutions diffèrent, le coût avec. Nous avons dès lors recensé les prix généralement pratiqués pour les différentes techniques de traitement de l’humidité.

Traiter les remontées capillaires

TraitementPrix
Injecter les mursEntre 100€ et 200€ du mètre courant
Saignée dans les mursEntre 100€ à 150€ par mètre courant
Centre d’assèchement avec sondeEntre 500€ et 1000€ pour un mur de 20 mètres

Traiter les infiltrations

TraitementPrix
Hydrofugation de la façade8 à 15€ par m2
Nouveau bardage10 à 250€ par m2

Traiter la condensation

TraitementPrix
Système de ventilationEntre 1.500 et 6.000€

Identifier la source du problème, un premier coût

La première étape consiste évidemment à identifier l’origine du problème. On recense généralement trois causes à vos problèmes d’humidité : la condensation, les remontées capillaires et les infiltrations.

L’idéal est de recourir à un expert pour identifier la source de vos problèmes d’humidité. Il analysera votre habitation pour cibler les zones critiques, comprendre l’origine et prôner la solution adéquate. Bien outillé, il peut évaluer le taux d’humidité présent au sein des matériaux de construction, la charge électrique des murs et leur concentration en sels minéraux.

Vaincre l’humidité ascensionnelle : à partir de 100€ du mètre courant

Votre maison peut souffrir d’humidité ascensionnelle, ou remontées capillaires, lorsque l’eau du sol ou des sous-sols remonte dans les murs. Un peu comme une éponge, les pores de la maçonnerie absorbent cette humidité et la fait remonter petit à petit dans vos pièces de vie. Il existe trois solutions pour venir à bout de ce fléau :

  1. Le traitement par injection : Il s’agit de la solution la plus prisée. Cela consiste à injecter un produit hydrofuge à l’intérieur de trous percés dans les murs. Une fois séché, cela agit comme une barrière étanche.
    Le prix de cette opération oscille entre 100 et 200 euros du mètre courant. Pour un mur entier, comptez en moyenne 850€ (ce montant comprend le déplacement, les heures de travail et le nettoyage.)
    Un traitement complet des pièces de vie peut s’élever de 3500€ à 5000€. Pour une habitation complète, il vous faudra débourser entre 7.500€ et 15.000€.
  2. Faire des saignées : Bien plus drastique, cette technique consiste à fraiser des rainures horizontales dans les façades de l’habitation pour y insérer une membrane d’étanchéité. Un chantier colossal qu’on privilégie généralement en cas de rénovation.
    Le prix d’une saignée dépend de la structure des murs et de leur épaisseur. On estime qu’il faut comptez entre 100€ et 150€ par mètre courant, hors finitions.
  3. Centrale d’assèchement :  un boitier électronique et des électrodes sont placés dans l’épaisseur du mur. Ce dispositif permet d’inverser le mouvement d’eau, la faisant redescendre vers le sol. Pour un mur de 20 mètres, il vous faudra débourser entre 500€ et 1.000€.

Contrer les infiltrations : entre 8€ et 15€ du mètre carré

Les pluies battantes belges peuvent avoir raison de votre habitation. Les infiltrations d’eau par l’extérieur provoquent moisissures et mauvaises odeurs à l’intérieur. Une technique en particulier est prônée pour protéger votre bâtiment des infiltrations : l’hydrofugation de façade.

Hydrofugation de façade : Cette technique consiste à pulvériser un liquide imperméabilisant sur vos façades. Une peu comme si on revêtait votre maison d’un k-way, qui laisse passer l’air mais pas la pluie. Cela permet également d’améliorer l’isolation de votre maison.

Pour hydrofuger les façades de votre bâtiment, il faut compter entre 8 et 15€ du mètre carré.

Se débarrasser de la condensation : de 15€ à 6.000€

Le manque de ventilation est à l’origine des problèmes de condensation. Ce phénomène apparait le plus souvent dans les pièces les plus chargées en humidité, comme dans la salle de bain ou la cuisine. Mais il peut également apparaitre dans les zones constituant des « ponts thermiques ».

  1. Améliorer la ventilation : Il existe différents types de systèmes de ventilation. On parle de systèmes A, B, C et D. En fonction du modèle, l’alimentation et l’évacuation peuvent être naturelles ou mécaniques. Pour un système A, il faudra comptez au moins 1500€. Un système D peut être installé moyennant un budget de 3.500€ à 6.000€.
  2. Renforcer l’isolation de la maison : dans le cas de condensation formée à cause de ponts thermiques, il est préférable d’améliorer l’isolation de cette zone de l’habitation. Pour ce faire, prévoyez un budget de minimum 15€ par mètre carré à isoler.

Coûts supplémentaires et primes

L’humidité peut engendrer des dégâts qu’il conviendra de réparer : nouvelles prises, plinthes et chambranles neufs, papier-peint ou peinture… Sans parler des mobiliers éventuellement endommagés. Ces coûts sont également à prendre en considération.

idea

Primes pour le traitement de l’humidité

Afin de limiter le coût de l’opération, vous pouvez éventuellement solliciter une prime de la Région wallonne ou de la Région bruxelloise. Pour plus d’informations, consultez l’article sur les primes à la rénovation.

L’addition de ces nombreux montants peut devenir importante. Pour amortir ces travaux, Bruxelles octroie une prime à la rénovation ou à l’embellissement de façade.  Les propriétaires la Région Wallonne peuvent prétendre quant à eux à la prime à la réhabilitation. Toutes les conditions d’octroi se trouvent sur leur site respectif.

Partager ce contenu